17 mars 2008

Les problèmes de foie

L’appellation ‘crise de foie’ est une appellation populaire qui n’est pas un diagnostic médical. Les gens utilisent souvent ce terme pour désigner des troubles digestifs, tel le reflux gastro-oesophagien, les brûlements d’estomac ou des ballonnements. Dans ces cas précis, il est possible de suggérer des anti-acides ou des anti-H2 disponibles en vente libre en effectuant un questionnaire complet auprès du patient afin de bien cerner son problème. Il existe beaucoup de produits naturels sur le marché qui auraient pour vertu de soulager les douleurs au foie, ou de le nettoyer afin de perdre du poids. Il faut être prudent avec ce genre de produits, car la plupart du temps ils contiennent des laxatifs puissants qui donneront l’impression au patient d’avoir une bonne ‘gastro’ et qui n’apporteront, somme toute, rien d’avantageux et qui peuvent être irritants pour les intestins.

Lorsque le foie est vraiment malade, il s’agit d’un trouble plus inquiétant. Les patients présenteront alors de la fatigue, une perte de poids inexpliquée, des troubles rénaux, des troubles sexuels, de la jaunisse, une augmentation du volume de l’abdomen, de l’œdème, etc. On parle alors de cirrhose du foie chez les personnes qui consomment beaucoup d’alcool. Il existe également différentes hépatites (A, B, C) qui sont des infections du foie causées par des virus, parfois asymptomatiques qui peuvent passer inaperçues durant de nombreuses années. Lorsque le médecin diagnostique une hépatique, la maladie est souvent rendue à un stade avancé. C’est pourquoi il est recommandé d’obtenir la vaccination requise. Comme autres étiologies, on parle d’anomalies génétiques, un désordre métabolique, un cancer, etc.

La vésicule biliaire peut parfois être en cause lorsqu’un patient présente des douleurs au foie, qui sont souvent accompagnées de nausées et de vomissements. La vésicule biliaire sert à concentrer et à stocker la bile produite par le foie, qui est ensuite déversée dans l’intestin pour aider à la digestion. La cristallisation des sels biliaires peut donner lieu à l’apparition de calculs biliaires qui peuvent nécessiter une intervention chirurgicale.

Il existe peu de données fiables sur les produits naturels pour les problèmes hépatobiliaires. Ils pourraient être indiqués dans des cas sans présence d’obstruction des voies biliaires, pour une durée maximum de 2 semaines. Diriger le patient vers un médecin par la suite, ou s’il présente les symptômes suivants :

Ø Nausées/Vomissements
Ø Étourdissements
Ø Sang dans les selles
Ø Douleurs abdominales
Ø Fièvre persistant plus de 48 heures
Ø Fatigue inexpliquée


Un patient qui se présente pour des problèmes de digestion pourrait voir ses symptômes améliorés par des mesures non pharmacologiques simples. Celles-ci devraient être privilégiées en premier lieu avant de conseiller un produit naturel pour lequel il n’existe pas de preuves scientifiques fiables. En s’assurant qu’il ne présente pas les symptômes d’alarme mentionnés ci-haut, voici des trucs qu’il pourrait intégrer tous les jours afin de changer ses habitudes de vie progressivement :

MNPs :
1. Éviter la consommation d’aliments riches en lipides (fritures, sauces, vinaigrettes, huiles, beurre, pâtisseries, charcuteries, viandes grasses, etc)
2. Éviter la consommation d’alcool
3. Manger des plus petits repas
4. Prendre le temps de manger 3 repas par jour (déjeuner inclus!)
5. Éviter de manger tard avant le coucher
6. Boire beaucoup d’eau
7. Cessation tabagique
8. Perdre du poids si embonpoint

Produits retrouvés en pharmacie, souvent en combinaison :

Définitions utiles :
Cholérétique : Se dit des substances qui augmentent la sécrétion de la bile.
Cholagogue : Se dit des substances qui facilitent l’évacuation de la bile renfermée dans les voies biliaires extra-hépatiques et surtout dans la vésicule.


Acide déhydrocholique
Acide biliaire semi-synthétique
Action cholérétique
Pas d’interactions rapportées
E-I : Activité laxative irritante
C-I : enfants < 12 ans, obstructions des voies biliaires, lithiase hépatique, grossesse
Code médicament : X
Ex : Dycholium 300 mg die à qid ac

Acide désoxycholique
Acide biliaire semi-synthétique
Action cholérétique
E-I : Activité laxative irritante
C-I : obstruction des voies biliaires
Ex : Hépartichaud, Florabile

Extraits biliaires
Effet cholérétique, favorise la production de bile et permet d’augmenter sa teneur en eau
C-I : obstruction des voies biliaires
Ex : Bicholate, Herbalax, Dicholium


Aloes (30 ml de gel tid (liquide) ou 20-60 mg tid (gélule))
Usage oral n’a pas été démontré sécuritaire et efficace. Utilisé comme tonique et laxatif.
Interactions : hypoglycémiants oraux
E-I : crampes, hypoglycémies chez pts diabétiques
C-I : grossesse et allaitement, maladies intestinales, douleurs abdominales, maladies rénales

Artichaud (15% de cynarine tid)
Action cholérétique
Pas d’interactions rapportées
E-I : En excès peut causer des diarrhées
Attention si allergie à l’herbe à poux ou aux marguerites
Ex : Artéchol, Hépartichaut, Florabil, Duo-Bil

Boldo (60-200 mg tid)
Stimule la sécrétion et l’évacuation de la bile, effet antioxydant
Interactions : AAS, Coumadin, Plavix
C-I : grossesse, allaitement, insuffisance ou maladie hépatique, lithiases, maladies rénales
Ex : Foratol, Florabile

Chardon Marie (12-15g de graines, 200-240 mg de silymarine die)
Réduit la formation de calculs biliaires, protège le foie contre les toxines
Pas d’interactions rapportées
E-I : diarrhées
C-I : grossesse et allaitement
Pas recommandé en tisane car non hydrosoluble
Ex : Florabil

Pissenlit (feuilles : 4-10g en tisane tid, racines : 3-5g en tisanes tid)
Feuilles : action diurétiques, tonique pour le foie
Racine : stimule la production de bile, stimule la contraction de la vésicule biliaire
Pas d’interactions rapportées
E-I diarrhées
C-I : occlusion des voies biliaires et de la vésicule biliaire
Contient une source élevée de vitamine A (14000UI/100g)
Ex : Duo-Bil, Florabil

Radis Noir (250 mg de racine tid pc)
Action cholérétique et cholagogue
Pas d’interactions rapportées
E-I : vomissements, diarrhées, goût piquant, brûlant = irritation des muqueuses
Ex : Florabil



Références :
Trudel, Caroline. Diarrhée, Hémorroïdes, Nausées et Vomissements, Problèmes hépatobiliaires. Notes de cours MVL 2007. Université Laval.
Blanchot, Luc. Hygiène de vie et digestion. Doctissimo.com. Consulté le 14 mars 2008.
Zinsky, Emmanuel. La crise de foie, ça n’existe pas. Doctissimo.com. Consulté le 14 mars 2008.

Rédigé par Julie Aumont, stagiaire en pharmacie

1 commentaire:

N a dit...

Merci pour ces informations, elles furent très instructives; je n'ai plus de vésicule biliaire et je continue de faire des "crises" 1 fois par an au moins; je viens de découvrir le produit Dycholium et je voulais m'assurer de son efficacité avant de procéder à le consommer. Merci!